Trois opportunités liées à la démarche de Lean Construction sont constatables à la fin du chantier : une «coordination impeccable», un «projet en tant que système de production» et «un projet en tant qu’entreprise collective dans le bâtiment». Ces opportunités sont comme des couches d’un oignon, chacune contribuant à optimiser le projet plutôt que chaque composant individuel. La livraison d’un projet Lean rend disponibles des niveaux de performance impossibles dans la pratique actuelle.

Coordination impeccable

La «coordination impeccable» crée un flux de travail prévisible au sein et entre les métiers et corps d’états. À l’heure actuelle, les projets sont presque chaotiques (là, je vais en irriter certains, c’est dur de reconnaître des dysfonctionnements). C’est comme conduire à l’heure de pointe derrière une voiture qui accélère et freine sans arrêt.

Prendre des mesures pour créer un flux de travail prévisible stabilise l’environnement du projet et réduit à la fois le temps et les coûts sans sacrifier la qualité. Cela libère également la capacité humaine à se concentrer sur l’innovation et l’amélioration continue.

Projet comme système de production

L’ approche “Projet comme système de production” ouvre la possibilité de changer la manière de travailler dans la conception et la construction. Définir clairement : qui fait quoi, quand, où et comment (outil QQOQCP). La modification de cette approche pour optimiser les performances du projet implique d’augmenter les coûts de démarrage afin de “tracer” explicitement la conception et la construction, bref, plus de temps en amont. Le rôle des entrepreneurs est revu complètement et demande un effort.

Pendant la construction, la conception du système de production associée à une coordination impeccable permet la modularisation, la fabrication hors site et la coordination du travail entre corps d’états, dans le but d’améliorer les performances du système.

Projet en tant qu’entreprise collective dans le bâtiment

Le «projet en tant qu’entreprise collective dans le bâtiment» est une excellente incitation financière pour travailler différemment : oublier le fonctionnement individuel (et la recherche d’un gain pour son entreprise seule) et travailler ensemble pour que tous gagnent. La vision “combien m’a coûté le chantier après réalisation” est remplacée par la capacité et la volonté d’investir ici et maintenant pour des retours financiers constatés au long du chantier.

L’objectif est de créer une mentalité «tous pour un, un pour tous». L’exploitation de ces opportunités nécessite un nouveau leadership, une réflexion et une pratique à tous les niveaux de l’organisation et tout au long de la vie du projet. Les organisations doivent réfléchir et re-considérer leur niveau d’ambition.

Remarque personnelle : La démarche de Lean Construction permet d’arriver à un fonctionnement “agile” entre les corps de métiers et le pilotage du chantier.

REFERENCE : © 2008 Gregory Howell et William Lichtig, Lean Construction Institute. 5 Septembre 2006

Traduction libre, modifiée, augmentée…