CARTOGRAPHIE DES FLUX de VALEURS – VSM

Introduction

Le VSM vient en “contradiction” des projets d’optimisation des flux, des temps, initiés par les cols blancs depuis les bureaux. Désolée, ce n’est que le début.

Les projets traditionnels sont généralement gérés en évaluant et en optimisant les tâches ou de petits ensembles de travail avec une idée unique ou quelques idées individuelles de la meilleure façon d’effectuer l’intégralité du travail, surtout depuis les bureaux, loin du terrain. Cela conduit souvent à l’inefficacité parce que l’approche ne représente pas tous les détails ou connaissances sur le travail.

Les équipes collaboratives sont encouragées à :

  • évaluer l’intégralité de la chaîne de valeur;
  • cartographier le processus;
  • considérer la valeur de chaque étape;
  • et optimiser le processus grâce à la cartographie des flux de valeur.

Le Value Stream Mapping (VSM) est l’outil plus utilisé pour cartographier le flux de valeur pour les processus effectués plusieurs fois.

Il ne doit pas être confondu avec le pull-planning (planification tirée), la cartographie des processus (1) ou la planification des transports / déplacements, qui sont généralement utilisés pour cartographier un déroulement du travail et les décisions pour atteindre un résultat / objectif en particulier.

Pourquoi

Une carte de flux de valeur (VSM) est un outil qui aide les personnes à voir visuellement, à comprendre un processus donné plutôt que simplement regarder les résultats. C’est vital car comprendre l’état actuel d’un processus est essentiel pour identifier et supprimer les gaspillages.

Une VSM permet aux personnes de voir le flux de valeur : Valeur Ajoutée pour le Client / Valeur Ajoutée pour l’entreprise (Business) / Non-Valeur Ajoutée / ainsi que les pourcentages de chacune dans le processus.

Les composants sans valeur ajoutée ont tendance à se glisser dans un processus au fil du temps, et en comprenant le processus, une équipe de projet est mieux à même de concevoir une solution qui optimise la fonctionnalité et élimine le gaspillage.

De plus, une VSM :

  • Identifie les opportunités d’amélioration des processus ;
  • Identifie les points de  “retenue” du flux et aide à niveler le flux de travail pour optimiser l’utilisation des ressources ;
  • Encourage la philosophie d’amélioration continue ;
  • Permet le changement culturel en permettant aux gens d’identifier et d’améliorer le processus ;
  • Fournit un excellent outil de mentorat ;
  • Aide à atteindre un objectif.

Comment

En tant que première étape critique dans le développement d’une VSM, il est important d’évaluer et obtenir un consensus sur l’état actuel du processus. Cela nécessite une collaboration de tous ceux qui participent réellement ou utilisent le système / processus.

Les systèmes sont souvent chargés avec des étapes sans valeur ajoutée ; par conséquent, il est utile d’évaluer l’état actuel du processus.

La création d’une VSM devrait commencer par la fin, la dernière étape, être orientée vers le client, et être complétée par quelqu’un qui est proche de cette étape de travail.

En fin de compte, la VSM mènera à des victoires rapides ou “Just Do It”, mais inévitablement aura besoin d’une plongée plus profonde pour résoudre les plus grands problèmes dans le processus, tels que la pensée A3 et l’analyse des causes profondes. Le processus n’a pas nécessairement besoin de technologie

DESSIN VSM

Les composants sans valeur ajoutée ont tendance à se glisser dans un processus au fil du temps.
Comprendre le processus permet à une équipe de projet d’être mieux à même de concevoir une solution qui optimise la fonctionnalité et élimine le gaspillage.

Les parties prenantes du développement VSM comprennent :

  • Un facilitateur ;
  • Les participants les plus impliqués ; et,
  • Le(s) Client(s) du résultat.

Un exemple d’exercice VSM pourrait suivre ces étapes :

  1. Réunir une équipe de parties prenantes
  2. Identifier un processus pour étudier
  3. Aller voir le processus, le travail sur site et collecter les données réelles
  4. Éviter les hypothèses sur le processus
  5. Mapper le processus visuellement pour établir l’état actuel
  6. Identifier et discuter des opportunités d’amélioration
  7. Mapper le processus visuellement pour établir l’état futur idéal
  8. Documenter le processus et les changements requis et les suivre

Quoi

Une VSM est une image de l’ensemble du processus étudié qui comprend à la fois
le matériel / matériaux (produit / service) et le flux d’information, les points de décision, les transferts et
interactions avec d’autres intervenants / systèmes.

Une fois qu’un processus est documenté avec précision, l’équipe détermine les étapes à valeur ajoutée et celles qui n’ont pas de valeur ajoutée. Par la suite, une VSM identifie les gaspillages dans ce processus et les zones potentielles d’amélioration. Voir le système exposé visuellement permet aux participants de :

  • supprimer ces gaspillage à travers l’élimination des étapes
  • comprendre la véritable valeur du processus / système.

La VSM est un exercice évolutif et réalisable qui devrait inciter à prendre des mesures pour réduire les
gaspillages dans le processus. Cette réduction des gaspillages libère des ressources pour d’autres activités à valeurs ajoutées.

Une VSM, en terme d’actions, doit être :

  1. Définie,
  2. Documentée,
  3. Distribuée et
  4. Surveillée / Contrôlée

afin de s’assurer qu’il s’agit bien d’un document débouchant sur une action, car la VSM est créé en prélude à cette action.

(1) : La cartographie processus offre une vue globale du fonctionnement d’un organisme. Elle permet de visualiser ses processus, leurs interactions et distingue les processus de réalisation, les processus support et les processus de management.

Un autre article sur le sujet : Lean et VSM dans le bâtiment.