C’est quoi LA PLANIFICATION TAKT TIME ?

La planification Takt Time est une méthode de structuration du travail.

Un peu de détail ?

«Takt Time» est un terme utilisé dans la fabrication pour aligner la production afin qu’elle corresponde à la demande du client. Limiter les stocks d’encours, les stocks finaux, optimiser le temps de défilement pour livrer au plus juste. Imaginez l’approvisionnement des fournisseurs dans l’automobile. La bonne livraison, au bon moment, dans la qbonne quantité et la bonne couleur !

La «structuration du travail» est la pratique de la programmation du travail et fait partie de la conception d’un système de production. La planification Takt Time est donc une méthode de structuration du travail autour d’un rythme de travail donné.

L’objectif de la planification Takt Time est de créer un plan fiable, avec l’apport de toute l’équipe, qui équilibre les flux de travail pour des phases de travail spécifiques.

Définir les rythmes de travail est un problème de conception itératif avec plusieurs questions connexes :

  • Quel travail devrait être rythmé?
  • Quel devrait être le rythme?
  • Quelle est la taille des espaces à traverser?
  • Comment faut-il rythmer différents types de travail ?

Il est important de commencer ce processus au début d’un projet. Les professionnels de la “conception” le réalisent ou pas, mais ils sont essentiels à la définition des moyens et des méthodes lorsqu’ils créent des documents de conception et des spécifications.

POURQUOI UTILISONS-NOUS TAKT TIME ?
En termes simples, nous avons besoin d’un moyen systématique d’améliorer la production si nous voulons nous améliorer à long terme. Lorsque les activités évoluent toutes à des rythmes différents, les projets deviennent naturellement plus chaotiques.

Les flux stables aident à révéler les goulets d’étranglement, qui sont les domaines à améliorer. Ce n’est pas une nouvelle idée. Liker et Meier décrivent cela comme faisant partie de la spirale de l’amélioration continue (Figure 1). La spirale montre la relation entre la façon dont l’amélioration peut se produire de manière itérative en créant la stabilité, le travail de stimulation et la standardisation.

Figure 1 : La spirale de l’amélioration continue

Takt Time

Takt Time – Spirale de l’amélioration

 

Il est important de penser à la fois à la taille des lots (m2, ml, …) que nous réalisons et au rythme de travail sur place, car chacun affecte la durée globale du projet. Dans la plupart des cas, la durée globale du programme s’améliore en transférant de plus petits “lots” de travail. Attention, les activités se déplacent à travers des zones beaucoup plus dépendantes les unes des autres.

En général, il y a toujours une meilleure façon de planifier le travail lorsque vous commencez à comprendre la quantité de travail à réaliser pour différents métiers, où il se trouve et comment les gens veulent travailler dans l’espace.

Obtenir un flux (le déroulé) pour une phase de travail est une tâche difficile, même en utilisant le système Last Planner, en tirant les phases de travail de planification et en identifiant les séquences de travail. En effet, l’identification des séquences et des transferts de “travail requis” n’est qu’un composant. La conception de flux dans le calendrier nécessite un travail supplémentaire, et Takt Time Planning est une méthode pour faire exactement cela.

EXEMPLE: “survol” d’une planification TAKT TIME

La figure 2 est un exemple de programmation simple résultant de Takt time Planning. La phase de travail couvre l’installation  de tuyauterie (plomberie), le conduit (mécanique) et les lignes électriques (électricité) . Dans cet exemple, le travail est planifié en commençant par la plomberie (bleue), suivie par le conduit (rouge) et l’électricité (vert). Le travail est rythmé à la semaine, 5 jours, se déplaçant à travers les “quadrants” (un quart de l’étage, libéré pour passer au suivant) sur deux étages. Le travail commence en 1A et se termine en 2D.

Figure 2 : Exemple de programmation via le TAKT TIME

 

 

 

 

Dans cet exemple, le travail commence le 15 juillet et se termine le 24 septembre. Si le travail avait été planifié en utilisant les mêmes quantités, mais avec des activités nécessitant des étages complets au lieu de “quadrants”, le travail aurait été terminé le 9 novembre. Les petits lots de travail sont importants !

LES POSTS FUTURS

La planification Takt Time est un sujet très dense, et ce post n’était qu’un bref aperçu de ce que c’est et de comment cela fonctionne. Les prochains articles détailleront l’histoire de Takt Time Planning et la planification basée sur la localisation, comment utiliser la méthode, des exemples de la façon dont elle a été implémentée et comment elle est liée aux autres concepts de Lean Construction.

Références :

1. Tsao, C.C.Y. (2005). “Use of work structuring to increase performance of project-based production systems.” Ph.D. Dissertation, University of California, Berkeley.

2. Liker, J.K. and Meier, D. (2006). The Toyota Way Fieldbook: A Practical Guide for Implementing Toyota’s 4Ps. New York: McGraw-Hill.

3. Article librement inspiré de Introduction to Takt-Time, Leanconstructionblog.com